Archive par auteur

Education civique, justice, prisons, bagnes

Un excellent site rattaché au CNRS :

http://www.criminocorpus.cnrs.fr/

 

0 Commentaires

Nouvelle rubrique : le point sur des Etats. Birmanie.

Je tente une nouvelle rubrique pour avoir quelques informations sur des Etats qu’on étudie un peu moins souvent que les Etats-Unis ou la France.

Aujourd’hui, je commence avec la Birmanie, un cas que j’utilise en éducation civique pour faire comprendre la notion d’Etat de droit, et qui peut servir également de fil conducteur dans un travail sur la presse internationale, puisque des élections législatives sont prévues pour bientôt. Mes sources sont uniquement journalistiques.

0 Commentaires

Le 11 septembre et la mémoire de Pearl Harbor (suite)

Ici un compte-rendu bien mieux écrit que le mien et que je découvre à l’instant : http://www.arhv.lhivic.org/index.php/2009/08/28/1040-parution-de-diplopie-de-clement-cheroux

 

0 Commentaires

Le 11 septembre et la mémoire de Pearl Harbor

Je reprends du service, stimulée par la lecture d’un ouvrage de Clément Chéroux, conservateur pour la photographie au centre Georges Pompidou. En voici un rapide compte-rendu, peut-être utile pour un cours sur la puissance du cinéma américain, sur l’uniformisation culturelle, ou sur le terrorisme !

Clément Chéroux, Diplopie. L’image photographique à l’ère des médias globalisés : essai sur le 11 septembre 2001, Le Point du Jour, 2009.

Les actes terroristes ont vocation à être médiatisés : les terroristes utilisent les médias et leur développement mondial pour se faire entendre. Dans le cas particulier du WTC, le choix des tours jumelles n’était pas uniquement symbolique : les terroristes savaient qu’après l’impact du premier avion, les deux tours seraient observées, photographiées et filmées en continu pendant des heures, ce qui permettrait, de façon exceptionnelle, de filmer en direct l’explosion de la seconde tour.

Cl. Chéroux étudie ainsi la médiatisation des attentats à travers les unes de la presse américaine des 11 et 12 septembre 2001. Alors que l’événement a été abondamment photographié (c’est l’attentat qui a sans doute produit le plus d’images), c’est quasiment toujours le même type de photographies qui sont parues dans la presse ces deux jours-là :

·      l’explosion de la seconde tour,

·      le nuage de fumée formé au-dessus de Manhattan.

Les victimes ne sont pas montrées en première page.

Pour expliquer ce fait, plusieurs facteurs interviennent :

·      le facteur moral : les journaux se sont autocensurés, et ont préféré montrer des photographies des tours, sans victimes.

·      le facteur économique : la production de photographies pour la presse est tenue par quelques grandes agences comme Reuters ou Associated Press, dans le cadre de la globalisation de l’information.

Cependant, pour l’auteur, le facteur explicatif est ailleurs : c’est le poids de Pearl Harbor dans les mémoires américaines qui explique le traitement médiatique et photographique de l’événement aux Etats-Unis les deux premiers jours qui ont suivi le drame. En témoignent les titres des unes : « Infamy » fait référence au discours de Roosevelt du 7 décembre 1941. Les photographies des tours en feu rappellent quant à elles celles des navires explosant lors de l’attaque japonaise. L’association faite avec l’attaque de Pearl Harbor explique également le fait que de nombreux journaux interprètent immédiatement les attentats en termes de déclaration de guerre, alors qu’ils auraient pu les présenter avant tout et uniquement comme des gestes criminels.

Convoquer Pearl Harbor semble d’autant plus évident que l’année des attentats, 2001, est aussi celle du soixantième anniversaire de l’attaque japonaise : nombre d’ouvrages, de documentaires paraissent aux Etats-Unis à cette occasion. L’ « engouement mémoriel » touche un très grand public avec la sortie au cinéma de Pearl Harbor, le film de Disney : « Dans les mois qui précédèrent les attentats du 11 septembre 2001, (…) les nuages de Pearl Harbor furent donc massivement présents dans la culture visuelle américaine. ». L’auteur invoque ainsi cet « environnement mémoriel » pour expliquer l’interprétation photographique et journalistique des attentats islamistes. Mais une mémoire « passée par le filtre du divertissement hollywoodien », et qui s’exprime dans la presse à travers les codes du spectaculaire hollywoodien ». Nombre de commentateurs soulignent de fait la ressemblance entre les photographies choisies par la presse et le spectacle hollywoodien (« c’est comme au cinéma »). On assiste donc à une standardisation des images du fait de la puissance du cinéma hollywoodien, même dans la presse. D’ailleurs, Disney possède nombre de chaînes de télévision, et de journaux…

0 Commentaires

Sur l’uniformisation de la culture et son industrialisation (programmes de Terminale)

Je découvre la parution de l’ouvrage suivant: Frédéric Martel, Mainstream, Gallimard, 2010 et suis intéressée par tout compte-rendu.

En attendant, voici quelques articles et interviews de l’auteur:

- dans le Magazine littéraire

- dans le JDD

 

0 Commentaires

Les jeunes en France depuis 1945. Ressources numériques.

Afin de préparer le sujet d’étude sur « les Jeunes » dans le cadre du programme d’Histoire de Tale STG (partie 3 : « La France depuis 1945″), voici quelques ressources trouvées sur internet:

*Le numéro 4 de la revue Histoire@Politique est entièrement consacré aux jeunes. La lecture n’en est cependant pas toujours aisée.

* sur la culture de masse et la culture adolescente :

  • E. Morin, « Culture adolescente et révolte étudiante », Annales ESC 1969, 24. Un article qui peut être utilisé comme source primaire, par le sociologue qui, dès 1963, identifie la « classe adolescente » à la suite de la soirée organisée par Salut les Copains place de la Nation, qui attire au moins 100 000 jeunes gens.
  • J.-F. Sirinelli, « Génération 68″, dans L’Histoire n°274, 03/2003. Ici l’historien essaie d’expliquer comment les adolescents de la période yé-yé sont devenus les contestataires de 68, et met en évidence le tournant de 1965.

* sur les événements de 1968 :

Une rétrospective passée à la télévision en 1978.

 

0 Commentaires

La conteneurisation

Un article rapide qui est en même temps une mine d’informations précises sur le conteneur, sa création, son impact sur les espaces portuaires, et sur les échanges de marchandises conteneurisées (flux, axes…) : une lecture très utile, pour les professeurs, et qui peut être conseillée aux élèves.

0 Commentaires

Enquête sur l’enseignement de la Révolution française

http://revolution-francaise.net/2010/04/02/372-enquete-sur-l-enseignement-de-la-revolution-francaise

 

0 Commentaires

Exploitation pétrolière dans le golfe du Mexique et marée noire

*L’exploitation pétrolière offshore

Petit bilan d’après Le Monde:

La première découverte de pétrole offshore aurait eu lieu en 1947, près des côtés de la Louisiane. Les grands gisements ont surtout été découverts depuis les années 1960 et constituent alors un nouveau front pionnier : à quelques mètres de profondeur, ou à plusieurs centaines, voire à des profondeurs abyssales au Brésil (plus de 3000 mètres). La production offshore représentait 10% de la production mondiale en 1960, et désormais 30%. D’après l’Institut français du pétrole, 25% des réserves mondiales se trouvent sous les océans, et même plus avec les ressources de l’Arctique. La production offshore s’est développée depuis les années 1970 notamment du fait de la politique des pays de l’OPEP de nationalisation du secteur des hydrocarbures.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2010/05/04/les-petroliers-continueront-l-exploitation-offshore_1346237_3244.html#ens_id=1341498

*La marée noire :
D’après un article du Monde au sujet de l’explosion d’une plate-forme de BP dans le golfe du Mexique, il y aurait dans cet espace 3500 plates-formes pétrolières, qui exploitent des nappes profondes dont le forage « représente un défi technique à haut risque« , dans un écosystème fragile. »Située à deux ou trois jours des côtes seulement, la marée noire menace les zones humides, les réserves naturelles et les sites de nidification de Louisiane, du Mississippi, d’Alabama et de Floride. Sans oublier que 40 % des fruits de mer consommés aux Etats-Unis proviennent de Louisiane, où le commerce des huîtres, des crabes et des crevettes pourrait être fortement touché« . Les autorités américaines ont décidé de brûler la nappe de pétrole pour l’empêcher, en vain, d’atteindre les côtes. La Louisiane et le delta du Mississippi sont touchés, les zones humides du littoral  menacées.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2010/04/28/les-etats-unis-tentent-par-tous-les-moyens-d-endiguer-la-maree-noire_1343766_3244.html

Quelques vues satellites qui permettent de prendre la mesure de l’étendue de la nappe :

- sur le site Earth Observatory de la NASA :

sur la fumée produite par l’explosion: http://earthobservatory.nasa.gov/NaturalHazards/view.php?id=43732
sur l’étendue de la nappe: http://earthobservatory.nasa.gov/NaturalHazards/view.php?id=43768

sur son avancée progressive : http://response.restoration.noaa.gov/book_shelf/1891_TM-2010-04-30-1453.pdf

- sur le site du Figaro : http://www.lefigaro.fr/international/2010/04/28/01003-20100428ARTFIG00360-les-etats-unis-menaces-par-une-gigantesque-maree-noire-.php

Une carte : http://www.lemonde.fr/planete/infographie/2010/04/29/la-nappe-de-petrole-menace-de-nombreuses-especes-animales_1344867_3244.html#ens_id=1341498

tirée de : http://www.nytimes.com/interactive/2010/04/28/us/20100428-spill-map.html?ref=us

0 Commentaires

Shanghai sur Planète Terre

Voici un compte-rendu de l’émission Planète Terre diffusée mercredi sur France Culture sur Shanghai (présentation rapide des phases de l’étalement urbain et de la position de Shanghai dans le réseau urbain chinois).Shanghai sur Planète Terre dans Metropole pdf shanghaisurplanteterre.pdf

0 Commentaires
12

videohistgeo6eme |
Le Lensois Normand |
lelampiste |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | histgeo4emelaprovidence
| Le blog de la réserve opéra...
| sites Web & bilbio